Augmentation mammaire

Il s’agit de la chirurgie esthétique la plus fréquemment pratiquée. Il peut s’agir d’une perte de volume suite à des grossesses ou à une perte de poids ou bien d’une glande mammaire peu développée depuis la puberté (hypoplasie mammaire). Dans le cas où vous désirez bonifier le volume de vos seins, il faut discuter d’augmentation mammaire à l’aide d’implants. Il est à noter que la grossesse et l’allaitement sont possibles et sécuritaires suite à la chirurgie d’augmentation mammaire et que le dépistage du cancer du sein peut toujours s’effectuer par mammographie suite la chirurgie. Il faut par ailleurs accepter les limites de la chirurgie et réaliser qu’aucune prothèse ne pourra jamais parfaitement remplacer du tissu mammaire naturel.

Capsule la beauté en santé - augmentation mammaire :

 

-Simulation 3D avant et après

Vous aimeriez voir votre apparence suite à une chirurgie d’augmentation mammaire?

C'est maintenant possible!  Lors de la consultation, on vous présentera une simulation 3D avec différentes options adaptées à votre silhouette et qui répondront à vos attentes. Cette simulation vous aidera à prendre une décision bien éclairée au niveau du volume et du type de prothèse mammaire. Vous découvrirez votre nouvelle apparence en visionnant la simulation 3D avant/après, avec des lunettes de réalité virtuelle. Vous pourrez également revoir et partager votre simulation 3D dans le confort de votre foyer.

Venez rencontrez Dr Arbour, il saura vous écouter, vous conseiller et vous rassurer.

Capsule simulation 3D :


 Les points à discuter sont :

-Le type d’implant :

Prothèses à la solution saline :

implant_solution_saline

Prothèse très sécuritaire dont la capsule est faite de silicone et remplie d’eau saline stérile lors de la chirurgie. On peut ajuster le volume jusqu’à un certain point durant la chirurgie (de 25 à 75 ml selon l’implant choisi). Le désagrément, c’est qu’elle peut se rupturer et se dégonfler, cas auquel il faut la changer dans un délai de 2 semaines sous anesthésie locale au bloc opératoire. Le résultat est naturel mais la prothèse est toujours positionnée derrière le muscle grand pectoral. Elle s’insère habituellement par une très petite incision d’environ un pouce. Chez les patientes très minces, la prothèse peut présenter des vagues lors des changements de position à la partie latérale (en bikini ou lorsque nue).

Prothèses de gel de silicone cohésif :

implant_gel_silicone

Il s’agit de nouvelles prothèses de silicone qui ont fait leurs preuves comme étant sécuritaires. Plusieurs études ont démontré que ces implants sont sûrs et n’ont démontré aucun lien avec un risque accru de cancer du sein ou de maladies chroniques (arthrite rhumatoïde ou lupus). Le résultat est naturel au toucher et à la vue. On a généralement recours à une incision inframammaire (sous le sein), laquelle doit être un peu plus grande. Le volume est choisi à l’avance car la prothèse est déjà remplie et insérée de cette façon.

Pour introduire l’implant de gel de silicone, nous utilisons une pochette en forme d’entonnoir ce qui contribue à réduire au minimum la longueur de l’incision et limite le contact avec la peau réduisant ainsi les risques de contamination de l’implant lors de son insertion.

 
 

-La position des implants :

Position rétroglandullaire:

implant_gel_silicone

Dans certains cas, il est envisageable de placer les implants derrière la glande (devant le muscle grand pectoral), par exemple chez la femme qui désire une convalescence la plus courte possible et qui possède suffisamment de tissu mammaire et adipeux pour recouvrir l’implant et donner un résultat naturel. Il faut utiliser un implant de gel de silicone. Cette position rétroglandulaire est utilisée aussi pour les femmes qui exercent un emploi très physique ou qui font de la musculation de façon intensive.

   
 

Position rétropectorale:

implant_gel_silicone

Dr Arbour positionne les implants le plus souvent derrière le muscle grand pectoral. Au cours du premier mois, la douleur est un peu plus intense et il faut adapter les activités en conséquence. Par contre, la prothèse a moins de chance d’entraîner une contracture capsulaire problématique. Le résultat est plus naturel à la partie supérieure du sein avec une transition plus régulière au niveau du thorax. La contraction du muscle grand pectoral peut entraîner la migration de l’implant vers le haut.

   
 

Galerie photos avant/après : (Cliquez sur l’image pour passer à la suivante)

 

-La voie d’approche :

implant_gel_silicone

Inframammaire : L’incision est pratiquée au niveau du pli sous le sein. C’est d’ailleurs l’approche universelle privilégiée par la plupart des chirurgiens. Elle est utilisée plus particulièrement lorsqu’il s’agit d’un implant de gel de silicone, et règle générale, la cicatrice guérit bien.

Périaréolaire : L’incision est pratiquée au pourtour du mamelon. Il s’agit d’une incision discrète qui, en général, guérit bien. Elle peut parfois entraîner une diminution de la sensibilité du mamelon, mais elle est pratique chez les femmes qui présentent un pli inframammaire mal défini.

Transaxillaire : L’incision est pratiquée au niveau de l’aisselle. La pochette est développée sous vision directe avec une caméra spéciale (endoscope). Elle permet de faire la chirurgie sans laisser de cicatrice sur le sein comme tel. Le rétablissement est similaire aux autres approches. En général, les implants à l’eau saline sont utilisés. Le risque que les implants ne migrent pas bien vers le bas en bonne position est un peu plus élevé, cas auquel il faut recourir à une deuxième intervention.

-Le volume des implants :

Il est important de bien choisir le volume des implants avant la chirurgie. C’est vous qui choisissez le volume, sous les bons conseils du Dr Arbour et de son équipe. Nous ne vous imposerons pas un certain volume, mais tenterons de vous aider à choisir le bon volume selon vos objectifs. À la maison, vous pouvez faire l’exercice de prendre un soutien-gorge plus grand que votre soutien-gorge habituel et le remplir de sacs à fermeture à glissière remplis de riz. Ensuite, vous devez mesurer la quantité de riz utilisée en millilitres. Lors de votre consultation, vous aurez la chance de confirmer le volume évalué à la maison avec la simulation 3D.

Voici une question qui nous est fréquemment posée : Après combien de temps faut-il changer les prothèses ? Eh bien, tant que ces dernières sont intactes et que les seins sont souples, il n’y a aucune raison de les changer.

Autre point important à considérer : si vous optez pour des implants mammaires, il vous faut prévoir 2 à 3 chirurgies au cours de votre vie, soit au moins une chirurgie pour le positionnement initial et pour le retrait en âge avancé. Il est assez fréquent qu’une femme veuille changer de volume après plusieurs années, ce qui requiert une autre chirurgie. De nombreuses femmes craignent que le changement soit trop radical et que trop de gens de l’entourage le remarquent (collègues de travail, amis, réseau social). Il ne faut pas oublier que le taux de satisfaction de cette chirurgie est très élevé, mais que le choix du bon volume est primordial. Il faut opter pour un volume un peu plus important que moins. S’il y a insatisfaction par rapport au volume, c’est habituellement parce que l’on a choisi trop petit et rarement l’inverse.

Parfois, les implants tardent à bien se positionner et restent hauts. Trois mois sont généralement requis pour que ceux-ci étirent les tissus et donnent le résultat visé. S’ils demeurent trop hauts après ce délai, il faut envisager de corriger la situation par une chirurgie additionnelle.

Au cours du premier mois suivant la chirurgie, il se forme naturellement une capsule autour des prothèses. Tant que cette capsule demeure souple, il n’y a pas de problème. Si un jour cette capsule s’épaissit et déforme le sein, il faut habituellement corriger la situation avec une excision de la capsule et un repositionnement des implants.

"Superbe équipe, on se sent bien et le personnel est courtois, je n’hésiterai pas à référer des amies.Toute l’équipe est très professionnelle et accueillante. Nous sommes très bien pris en charge. Je recommande chaudement CLINIMEDSPA!"


Emilie P. et Yanick P.

Un rendez-vous rapide
avec un spécialiste

Chirurgies esthétiques

Accréditations



Nos derniers articles de blogue

Redrapage mammaire : les bons gestes pour une convalescence sans problèmes

24/06/2017
Suite à une grossesse, l’allaitement, des variations de poids importantes et tout simplement l’action du temps, il arrive que les seins s’affaissent. Pour modifier l’aspect des seins et les rendre plus fermes, une des solutions vraiment efficaces est d’opter pour une chirurgie de...
En lire plus

Simulation 3D pour une augmentation mammaire : quels avantages ?

24/06/2017
Une chirurgie mammaire peut-être une solution efficace pour augmenter ou réduire votre poitrine et ainsi vous donner la possibilité de maîtriser votre corps pour atteindre la silhouette que vous voulez. Si le désir d’une nouvelle apparence et très fort, il est parfois diffici...
En lire plus