Heures d'ouverture: 8.00-17.00 | Lundi au vendredi
Nous joindre | 450.676.3444

Liposuccion vs liposuccion assistée par radiofréquence : avantages et inconvénients

La liposuccion est une solution chirurgicale efficace afin d’éliminer des cellules adipeuses en surplus dans des zones spécifiques du corps. Elle s’attaque aux cellules adipeuses résistantes aux régimes alimentaires ou encore aux exercices physiques. Elle fait partie des opérations de chirurgie esthétique les plus pratiquées dans le monde. Cette intervention comprend plusieurs techniques: la lipoaspiration classique, la liposculpture au laser et la liposuccion assistée par la radiofréquence.

La liposuccion

La lipoaspiration classique pratiquée par un chirurgien esthétique sur un patient peut s’effectuer sous anesthésie locale ou générale.  Elle consiste à faire de petites incisions sur la peau des zones concernées par les cellules adipeuses en surplus. Ensuite, le chirurgien insère une canule dans les incisions et fait des mouvements de va-et-vient afin de briser les cellules graisseuses.

 

Les avantages
  • Ne provoque pas de sensation d’inconfort ni de douleur durant l’intervention.
  • La technique ainsi que les grands instruments utilisés pour la lipoaspiration classique permettent de retirer une grande quantité de graisse.
  • Cette opération chirurgicale est la technique de référence utilisée depuis de très nombreuses années. Ce qui implique donc une expérience de travail et un grand taux de succès.

 

Les inconvénients
  • Nécessite parfois une anesthésie générale et donc une période de réveil pendant les quelques heures qui suivent l’opération.
  • Cette intervention implique de plus grandes incisions sur la peau que le laser, car les instruments sont assez grands et elle laisse donc de plus grandes cicatrices.
  • La liposuccion classique demande un temps de rétablissement et une période de convalescence plus importante que la liposuccion au laser.
  • Si cette technique est idéale pour les grandes zones graisseuses, elle ne l’est pas pour les zones plus petites comme le double menton par exemple. La raison est que les canules ne sont pas très précises.  

La liposuccion assistée par radiofréquence (RFAL)

La liposuccion (lipolyse) assistée par radiofréquence (RFAL) est une intervention chirurgicale peu invasive. Elle est pratiquée par un chirurgien esthétique sur des patients sous anesthésie locale. La première étape consiste à extraire le surplus de cellules graisseuses dans la zone à traiter. Le chirurgien procède à l’intervention au moyen d’une canule mousse après avoir effectué de petites incisions sur la peau. Le traitement se conclut par le passage de l’appareil de radiofréquence Bodytite muni d’une canule avec une pointe non aspirante. L’énergie thermique générée permet de lisser et de raffermir la peau en favorisant la production de collagène en profondeur.

 

Les avantages
  • Parce que la canule utilisée est plus fine, la liposuccion assistée par radiofréquence nécessite des incisions plus petites qui laissent de plus fines cicatrices.
  • Cette technique ne nécessite pas d’anesthésie générale et réduit alors les risques liés à cette pratique.
  • Le rétablissement du patient est plus facile et court avec cette technique qu’après une intervention de liposuccion classique. Les mouvements effectués par le chirurgien sont plus doux, grâce à l’énergie de la radiofréquence qui liquéfie la graisse.
  • Cette technique permet de meilleurs résultats en adressant 2 problématiques en une seule intervention. Ces problématiques sont: celle de l’élimination des amas de cellules graisseuses et la correction du relâchement des tissus de la peau en réactivant la production de collagène.

 

Les inconvénients
  • La liposuccion assistée par radiofréquence est une intervention un peu plus longue qu’une liposuccion classique.
  • La pratique de liposuccion assistée par radiofréquence est assez récente et nécessite donc d’être pratiquée par un chirurgien esthétique qualifié qui saura calibrer correctement.

 

Selon la ou les parties de votre corps qui sont à traiter (abdomen, cuisses, flancs, genoux, bras, cou, mollets, fesses, seins ou encore pectoraux), mais aussi selon votre niveau de confiance envers les deux pratiques, c’est à vous et à votre chirurgien de déterminer l’intervention que vous pouvez envisager.