Heures d'ouverture: 8.00-17.00 | Lundi au vendredi
Nous joindre | 450.676.3444

Dans quels cas un lifting mammaire avec prothèse est-il inévitable ?

Le lifting mammaire (aussi connu sous le terme « mastopexie ») est une intervention chirurgicale courante qui permet de corriger la structure du sein. Le temps, la prise ou la perte de poids ainsi que les grossesses ont souvent un impact sur la tenue du sein. Les patientes gênées par l’aspect esthétique de leur poitrine peuvent choisir de subir un lifting mammaire avec prothèse.

 

Qu’est-ce que la ptose mammaire ?

La ptose mammaire correspond à l’affaissement des seins. En général, les seins commencent à « tomber » lorsque la peau se relâche à cause des effets du temps, du poids, ou lorsque la glande mammaire perd du volume. Ainsi, il est tout à fait possible de souffrir de ptose lorsqu’on a de petits seins. Le sein est plat dans sa partie haute et l’aréole se trouve positionnée plus bas, avec assez peu de relief.

 

La ptose peut aussi concerner les seins de taille moyenne. Dans ce cas, il s’agit d’une perte de volume de la glande et/ou d’un relâchement de la peau (dû par exemple à une perte de poids importante ou aux suites d’une ou plusieurs grossesses). Le vieillissement cutané est aussi à l’origine de la perte d’élasticité de la peau et donc, de la ptose mammaire. Les seins lourds sont tout aussi concernés par le problème, car leur poids les entraîne naturellement vers le bas. La peau se relâche et la ptose apparaît.

 

Dans quels cas peut-on se passer de prothèse mammaire ?

Il est envisageable de revoir la forme de la poitrine sans utiliser de prothèse mammaire. Les seins qui ont un volume suffisant, mais dont la peau est distendue peuvent voir leur forme améliorée sans avoir recours à la prothèse. Dans ce cas, un simple lifting permettra de redonner du volume et de faire remonter l’aréole au-dessus du sillon sous-mammaire.

 

Dans quels cas le lifting mammaire avec prothèse est-il indispensable ?

Certains seins semblent vidés de leur contenu, cet aspect est dû à un rétrécissement de la glande mammaire. Dans ce genre de cas, il est nécessaire d’avoir recours à la fois au lifting et à la pose de prothèse.

 

Le lifting va permettre de retirer ou de tendre le surplus de peau qui faisait tomber le sein, donnant un effet affaissé assez inesthétique.

 

Lorsque les seins sont affaissés et relâchés, et qu’ils présentent une hypotrophie ou hypoplasie (c’est-à-dire un volume insuffisant), alors, la pose de la prothèse est inévitable. Cette intervention a plusieurs fonctions : elle retend la peau en ajoutant du volume, mais permet aussi de donner un galbe harmonieux au sein.

 

Le chirurgien détermine l’emplacement des prothèses en fonction de l’épaisseur de l’enveloppe cutanéo-glandulaire. Les prothèses peuvent être placées devant ou derrière le muscle grand pectoral. Pour adoucir les contours des implants, les chirurgiens décident généralement de les insérer derrière le muscle.

 

Note : l’augmentation mammaire peut également se faire sans pose d’implant, dans ce cas, le chirurgien prélève de la graisse directement sur le corps de la patiente (dans ses fesses, ses cuisses, son ventre, etc.). On parle dans ce cas de ptose avec lipofilling mammaire.

 

La ptose mammaire concerne de nombreuses femmes et certaines d’entre elles vivent mal cette modification de leur morphologie. Aujourd’hui, de multiples techniques existent pour remodeler les seins et leur redonner un aspect galbé. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’une clinique spécialisée en chirurgie esthétique, un rendez-vous vous sera proposé dans les plus brefs délais afin de rencontrer un professionnel. Recevoir l’avis d’un spécialiste est absolument nécessaire avant de faire son choix.