Heures d'ouverture: 8.00-17.00 | Lundi au vendredi
Nous joindre | 450.676.3444

Liposuccion de la culotte de cheval pour affiner la silhouette : que faut-il savoir ?

C’est l’un des désagréments physiques les moins tolérés par les femmes et l’un des plus répandus. La culotte de cheval n’est pas agréable pour la silhouette et peut entraîner une grave baisse de l’estime de soi. C’est souvent par la liposuccion que la culotte de cheval peut disparaître définitivement.

À quoi est due la culotte de cheval ?

La culotte de cheval chez la femme apparaît progressivement pendant l’adolescence ou après une première grossesse.

 

Il existe deux sortes : la vraie et la fausse. La première est une poche de graisse. La seconde n’est qu’un relâchement du muscle grand fessier. Si vous contractez les fesses, la culotte de cheval s’estompe.

 

Dans ce second cas, des exercices spécifiques ciblant les petit, moyen et grand fessiers, les quadriceps (avant des cuisses), les ischio-jambiers (arrière des cuisses) et les adducteurs (intérieurs des cuisses) auront un effet surprenant. Des massages et une bonne alimentation pourront compléter un remodelage tout au naturel.

 

Si des poches de graisse persistent ou si la culotte de cheval est d’origine graisseuse, il n’y a souvent que le recours à la liposuccion pour s’en débarrasser définitivement.

Comment la liposuccion peut en venir à bout ?

Les excès graisseux étant limités dans leur étendue sur la face latérale des cuisses, la liposuccion de la culotte de cheval est relativement bénigne et la convalescence de courte durée.

 

Cette graisse est particulièrement difficile à déloger autrement que par son retrait définitif. Les techniques ont évolué se sont raffinées pour le plus grand des conforts.

 

En ciblant des zones précises par retrait résiduel, la liposuccion de la culotte de cheval obtient les meilleurs résultats.

Ce qu’il faut savoir en 5 points

  1. Une simulation en 3 dimensions vous permettra de découvrir votre nouvelle silhouette avant l’opération grâce à la réalité virtuelle.
  2. Le chirurgien préconisera de ne pas retirer l’ensemble du tissu adipeux afin que la peau puisse se remodeler progressivement et ne pas apparaître fripée. La liposuccion ne consiste pas seulement à aspirer toute la graisse, mais également à choisir soigneusement les zones où le tissu adipeux est volontairement laissé, afin d’obtenir un contour régulier et gracieux et d’éviter les complications. Des canules fines seront utilisées pour une bonne répartition.
  3. Les zones adjacentes (partie basse et externe des fesses, partie postérieure de la cuisse et poignées d’amour) ne seront pas oubliées afin d’obtenir un beau modelage. En tout l’intervention ne dure pas plus de 1 à 2 heures selon les zones aspirées.
  4. Il faut attendre 6 mois après la liposuccion afin d’évaluer le tonus de la peau. Au besoin, une petite correction supplémentaire pourrait être envisagée afin d’ôter l’excédent de graisse. Dans d’autres cas, un redrapage de la peau est parfois nécessaire.
  5. Le seul petit inconvénient sera de devoir porter une gaine élastique pour 1 mois. Des antidouleurs seront prescrits, mais la patiente pourra retourner travailler 2 à 3 jours après l’intervention. On attendra 1 mois avant de reprendre une activité physique.

Les avantages d’une liposuccion douce

Les bénéfices d’une liposuccion tout en douceur, sous anesthésie locale, sont nombreux :

  • une convalescence rapide (un long week-end de rétablissement)
  • la patiente peut prendre une douche 48 heures après la chirurgie
  • elle peut bouger normalement rapidement
  • après un mois, elle aura une bonne appréciation du résultat final
  • les irrégularités initiales de la peau s’égalisent avec le temps

Quand sont observés les résultats ?

Vous l’avez compris, les résultats ne sont pas instantanés. Il faut laisser le temps à la peau de retrouver naturellement son élasticité et aux tissus de s’organiser dans leur nouvel espace.

Les résultats peuvent être appréciés après 3 mois. Quelques irrégularités mineures peuvent apparaître et être corrigées localement. Au bout d’une année, l’aspect capitons ou peau d’orange de la peau aura totalement disparu avec l’appui de quelques exercices physiques et d’une bonne alimentation.